Dr Brigitte BLOND.

Dans un environnement truffé de champs électromagnétiques, certains développent une hypersensibilité qui leur gâche la vie. Comment se soigner ?

Ce n’est pas une affection comme les autres

Les « électro-hypersensibles » ressentent des effets désagréables, très variables d’une personne à l’autre, quand ils sont en présence d’émetteurs d’ondes électromagnétiques (de hautes ou ultra-hautes fréquences) comme les antennes-relais ou les téléphones mobiles.

Ces symptômes (migraines, troubles visuels, insomnies…) les empêchent de mener une vie normale. Ils sont parfois à l’origine d’un grave handicap social, professionnel ou familial, et d’une souffrance psychologique.

Un syndrome controversé

Les causes de l’électrosensibilité font l’objet de controverses depuis plusieurs années entre les malades, les experts scientifiques et les associations écologistes. Ces dernières réclament que les effets nocifs des radiofréquences soient reconnus. Mais à l’heure actuelle, les autorités sanitaires s’appuient sur plus de quarante études scientifiques révélant que les ondes ne sont pour rien dans ces symptômes : en présence d’un émetteur, les patients sont incapables de reconnaître si celui-ci est allumé ou éteint.

Comme il n’existe pas de preuve scientifique, l’Académie nationale de médecine considère que l’électrosensibilité est une affection psychosomatique, une sorte d’effet nocebo (miroir du placebo), qui ne vient pas de la perception des ondes, mais de l’idée qu’on leur est exposé. Le phénomène pourrait être comparé à l’agoraphobie, la peur des lieux publics.

Comment s’en sortir ?

Comme pour n’importe quel trouble, les personnes électro-hypersensibles sont invitées à consulter un médecin. Pour une prise en charge adaptée, celui-ci pourra les orienter vers les consultations dédiées à l’électrosensibilité, mises en place dans vingt-quatre hôpitaux français (1). Les personnes électrosensibles bénéficient dans ces structures d’un bilan somatique et psychologique, d’entretiens et de conseils thérapeutiques (à partir de la thérapie cognitivo-comportementale notamment). On y décortique les mécanismes à l’origine de cette hypersensibilité pour mieux apprivoiser ses émotions. L’objectif étant de vivre le plus normalement possible.

(1) Pour trouver un centre expert : radiofrequences.gouv.fr/spip.php?article102

 

Source : http://www.ouest-france.fr/sante/bien-etre/sante-suis-je-electro-hypersensible-4811017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *